Le principal oléoduc du Yémen saboté par une tribu, le pompage interrompu

12/07/14 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif

(Belga) Des membres d'une tribu ont fait exploser samedi dans l'est du Yémen le principal oléoduc du pays, interrompant le pompage du brut, ont indiqué des sources locales et tribales.

Les attaques contre les oléoducs et les gazoducs sont fréquentes au Yémen, où la population, à structure tribale, est fortement armée. Elles sont souvent menées par des insurgés ou par des tribus qui entendent faire pression sur le gouvernement dans des affaires de justice ou pour obtenir des avantages matériels. L'oléoduc a été attaqué tôt le matin par des hommes armés dans la région de Habab, relevant de la province de Marib, "interrompant le pompage du brut" sur l'ouvrage, dont le dernier sabotage remontait à mai, ont indiqué les mêmes sources. L'oléoduc, long de 320 kilomètres, relie les champs pétrolifères de Safir au terminal de Ras Issa, sur la mer Rouge, près de Hodeida. Il assure le transport de quelque 100.000 barils par jour en moyenne. Le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique, a une petite production de pétrole et compte sur ses exportations de brut pour alimenter le budget de l'Etat, alors que son économie est au bord de l'effondrement en raison des crises politiques et de l'insécurité. Le ministre du Pétrole Ahmad Dares a indiqué en décembre que les attentats avaient provoqué, dans son secteur, des dégâts estimés à 4,75 milliards de dollars entre mars 2011 et mars 2013. (Belga)

Nos partenaires