Le prince Laurent travaille sur des projets environnementaux en Angola

17/01/13 à 08:20 - Mise à jour à 08:20

Source: Le Vif

(Belga) Le prince Laurent a eu des contacts à Bruxelles avec des diplomates angolais. L'Angola serait intéressé par des projets sur l'énergie renouvelable développés par la fondation du prince, affirme jeudi De Morgen. Selon le journal, le gouvernement et le palais ne sont pas au courant des démarches du prince.

"Ça concerne une offre globale en matière d'énergie renouvelable pour la capitale Luanda. Rien n'a pour l'instant été signé", précise Alex Tallon, le liquidateur du GRECT, la fondation dont le prince Laurent est fondateur et président. Les nouvelles activités du prince ne font pas l'unanimité. "Soyons francs", avance un expert sous couvert d'anonymat. "Est-ce que Laurent dispose réellement d'une expertise pour développer des projets en énergie pour Luanda, une ville qui compte plus de 5 millions d'habitants?". Actuellement, ni les Affaires étrangères, ni le cabinet du Premier ministre, ni le Palais n'ont été informés des activités du prince. L'affaire est pourtant sensible. Après sa visite au Congo et en Angola en 2011, et ses rencontres avec des représentants des rebelles libyens, le prince a été placé sous une forme de curatelle par le gouvernement. L'ancien Premier ministre Yves Leterme (CD&V) avait fait signer un document au fils du roi, dans lequel le prince promettait d'informer le gouvernement de ses activités, sous peine de perdre sa dotation de quelque 300.000 euros. (MUA)

Nos partenaires