Le président portugais écarte la tenue d'élections législatives anticipées

29/10/13 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Le Vif

(Belga) Le président portugais Anibal Cavaco Silva a écarté mardi la tenue d'élections législatives anticipées, estimant que le Portugal était un "pays gouvernable" et que le mandat de la coalition de centre droit au pouvoir serait mené à son terme.

"Je suis convaincu que le Portugal est un pays gouvernable et que malgré les lourds sacrifices demandés à la population, les Portugais se sont montrés extrêmement responsables", a-t-il déclaré lors d'un déplacement près de Lisbonne. "Le Portugal a intérêt à être un pays normal au sein de l'Europe, et en Europe, dont nous faisons partie, il est normal que les mandats soient menés à leur terme. Au cas contraire, les marchés jugeront que le Portugal est un pays ingouvernable", a relevé le chef de l'Etat. La législature actuelle court jusqu'en octobre 2015. Au plus fort de la crise politique en juillet, le secrétaire général du Parti socialiste Antonio José Seguro avait réclamé en vain la convocation d'élections législatives anticipées. Anibal Cavaco Silva avait proposé alors la tenue d'élections anticipées à la fin du plan de sauvetage du Portugal de 78 milliards d'euros prévu jusqu'en juin 2014, à condition que le PS signe un pacte de "salut national" permettant la mise en oeuvre des mesures d'austérité. Mais les socialistes ont refusé tout accord avec la coalition au pouvoir. Dans les sondages, le PS est donné largement gagnant en cas d'élections législatives, devant le PSD, le parti conservateur du Premier ministre Pedro Passos Coelho, et son partenaire de coalition, le CDS (populiste). (Belga)

Nos partenaires