Le président kényan Kenyatta obligé d'être présent à son procès devant la CPI

26/11/13 à 19:01 - Mise à jour à 19:01

Source: Le Vif

(Belga) Le président kényan Uhuru Kenyatta devra être présent à son procès pour crimes contre l'humanité, sauf exceptions qui seront examinées au cas par cas, a décidé mardi la Cour pénale internationale.

La CPI a de la sorte inversé un précédent jugement du 18 octobre autorisant M. Kenyatta à ne pas assister à l'ensemble des audiences de son procès, mettant en avant ses "fonctions exigeantes". Le procès, plusieurs fois reporté, doit s'ouvrir le 5 février. La Cour a expliqué avoir retiré son autorisation pour s'aligner sur une récente décision similaire de la chambre d'appel dans le deuxième procès de la CPI au sujet des violences postélectorales de 2007-2008, celui contre le vice-président kényan William Ruto. MM. Kenyatta et Ruto, intronisés en avril à la tête du Kenya, se plaignent de devoir combiner un procès avec leurs fonctions, notamment la gestion de la lutte contre les combattants islamistes en Somalie, ainsi que les suites d'un attentat en septembre dernier contre un centre commercial à Nairobi. Les deux hommes sont poursuivis dans des procès séparés pour leurs rôles présumés lors de violences ayant suivi la réélection contestée du président Mwai Kibaki et qui avaient fait plus de 1.000 morts et plus de 600.000 déplacés. Ils comparaissent libres et font l'objet de citations à comparaître. Depuis l'ouverture du procès de M. Ruto le 10 septembre, la CPI a ajourné le procès et permis à M. Ruto de s'en absenter pour qu'il puisse rentrer au Kenya gérer certaines affaires dans des cas exceptionnels. (Belga)

Nos partenaires