Le président équatorien propose à la Suède qu'Assange soit entendu à l'ambassade

27/10/12 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) Le président équatorien Rafael Correa a proposé vendredi à la Suède de dépêcher un procureur à l'ambassade d'Équateur à Londres pour y entendre le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange.

"Ce problème a une solution simple: monsieur Assange est accusé en Suède, il est recherché pour l'enquête préliminaire (...) Nous proposons qu'un procureur suédois vienne l'interroger à l'ambassade d'Équateur à Londres. C'est parfaitement légal", a déclaré M. Correa à la radio chilienne Cooperativa. "Il existe des précédents, cela s'est déjà produit en d'autres occasions", a ajouté M. Correa, en visite pour quelques jours au Chili. Julian Assange est réfugié depuis la mi-juin à l'ambassade d'Équateur à Londres. Il tente d'échapper à son extradition vers la Suède qui le réclame dans une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés. L'Australien de 41 ans affirme qu'il risque à terme d'être extradé vers les Etats-Unis, furieux de la publication par WikiLeaks de documents américains secrets, et d'y encourir la peine de mort. Si Stockholm ne veut pas envoyer de procureur à Londres, qu'ils "fournissent (à M. Assange) la garantie de ne pas être extradé dans un pays tiers", a encore proposé M. Correa. Mercredi, le ministre équatorien des Affaires étrangères avait reproché au Royaume-Uni la dégradation de la santé du fondateur du site WikiLeaks, jugeant cette affaire "gravissime". (JAV)

Nos partenaires