Le président du Kazakhstan souhaite le passage à l'alphabet latin

14/12/12 à 19:46 - Mise à jour à 19:46

Source: Le Vif

(Belga) Le président du Kazakhstan s'est dit en faveur du passage de l'alphabet cyrillique à l'alphabet latin, dans le cadre d'une modernisation visant à faire de cette ex-république soviétique d'Asie centrale l'un des pays les plus développés au monde.

"Notre objectif principal est d'entrer dans le club des 30 pays les plus développés du monde" d'ici à 2050, a déclaré Noursoultan Nazarbaïev dans une adresse à la nation. Dans cette perspective, il a appelé à l'abandon du cyrillique. "A partir de 2025, nous avons besoin de moderniser notre langue afin d'utiliser les caractères latins et un alphabet latin", a indiqué M. Nazarbaïev, 72 ans, qui dirige le pays depuis la période soviétique. "Cela permettra à nos enfants de comprendre mieux l'anglais et l'Internet". La langue kazakhe appartient à la famille des langues turques et utilise certains caractères supplémentaires qui n'existent pas dans l'alphabet cyrillique russe. La langue écrite kazakhe a subi plusieurs changements au cours de son histoire, en utilisant tantôt des caractères arabes, tantôt des caractères latins. Les autorités soviétiques encourageaient l'utilisation de caractères cyrilliques dans les républiques de l'URSS, et le passage à l'alphabet latin romprait les liens symboliques de ce pays riche en hydrocarbures avec la Russie voisine. Soucieux d'imprimer sa marque dans l'histoire, M. Nazarbaïev avait dessiné lui-même la nouvelle capitale du Kazakhstan, Astana, inaugurée en 1998, où se mélangent des bâtiments ultramodernes et des motifs traditionnels. Il avait également ordonné la mise en place d'autres projets grandioses, parmi lesquels l'installation à Astana d'une gigantesque tente abritant une plage, conçue par l'architecte britannique Norman Foster. (DGO)

Nos partenaires