Le président du CD&V veut des nouvelles règles claires au sujet des indemnités de départ

30/09/13 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Le Vif

(Belga) Le président du CD&V Wouter Beke souhaite l'établissement rapide de nouvelles règles claires au sujet des indemnités de sortie des parlementaires, a-t-il indiqué lundi lors de la réunion du bureau du CD&V au cours de laquelle il fut question des indemnités de départ de son co-listier et nouveau président de Belgacom, Stefaan De Clerck. Wouter Beke n'a pas voulu commenter la situation individuelle de ce dernier.

Le président du CD&V veut des nouvelles règles claires au sujet des indemnités de départ

Stefaan De Clerck, qui démissionnera le 8 octobre de ses fonctions parlementaires afin d'accéder à la présidence de Belgacom en remplacement de Michel Moll, ne renoncera pas à ses indemnités parlementaires, avait-t-il indiqué samedi dans une interview accordée aux journaux L'Echo et De Tijd. "Parce que j'ai choisi de faire un pas de côté en acceptant de devenir président de Belgacom, je devrais renoncer à ce qui m'est dû? Je ne comprends pas pourquoi", a-t-il expliqué. Ces indemnités porteraient sur quelque 270.000 euros. Stefaan De Clerck a bénéficié samedi du soutien du vice-premier ministre CD&V, Pieter De Crem. "Stefaan De Clerck a été un parlementaire. Cela correspond à un statut. Je soutiens son approche", avait-t-il déclaré lors de son arrivée au Lambermont. Le nouveau président de Belgacom a fait savoir lundi qu'il avait l'intention d'utiliser la prime de départ qu'il recevra de la Chambre pour soutenir des initiatives culturelles et sociales dans sa région. "Il y a des initiatives culturelles et sociales formidables dans la région. Le moment venu, j'en donnerai des exemples (...). Mon coeur bat pour ceux qui donnent le meilleur d'eux-mêmes en faveur de cette ville et de cette région", a-t-il expliqué sur la télévision locale de Flandre occidentale Focus/WTV. (Belga)

Nos partenaires