Le président de l'UCM condamné en justice dans un dossier de fraude

07/06/13 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

(Belga) Le président de l'Union des Classes Moyennes (UCM), Philippe Godfroid, a été condamné par le tribunal de première instance de Bruxelles avec d'autres anciens dirigeants de la société Creyf's Interim, rapporte vendredi "L'Echo".

Le président de l'UCM condamné en justice dans un dossier de fraude

Le jugement remonte au mois de novembre 2011 mais est passé inaperçu à l'époque. Il porte sur des détournements de ristournes sur les polices d'accidents de travail de la société entre 1986 et 1991 et l'enrichissement personnel de plusieurs dirigeants de Creyf's Interim, dont M. Godfroid et Herman Creyf, anciens administrateurs délégués. Une enquête pénale a été menée. Elle a permis d'établir les faits mais la chambre des mises en accusation de Gand a déclaré l'action pénale échue pour cause de prescription. Au civil, le tribunal de première instance s'est toutefois appuyé sur le dossier pénal complété par des examens comptables pour établir que M. Godfroid et consorts "avaient mis sur pied au moyen de faux en écritures et d'usage de toute de fausses pièces un large système de fraude afin de détourner de leur destination sociale et pour leur enrichissement personnel, à partir de 1986, une partie importante des ristournes sur les polices d'accidents du travail de la SA Creyf's Interim". MM. Godfroid et Creyf ainsi que Rosa Clincke, ancienne responsable du courtier en assurance WestFlandria, ont été condamnés à payer solidairement 1.106.000 euros au courtier Dem Ass qui a subi le préjudice. M. Godfroid a fait appel. (Belga)

Nos partenaires