Le préservatif pas forcément obligatoire pour les personnes séropositives, selon le CSS

18/09/13 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a indiqué dans un nouvel avis, formulé en réponse à une question de Laurette Onkelinx, que les patients séropositifs pouvaient, sous certaines conditions, abandonner l'usage du préservatif.

Le préservatif pas forcément obligatoire pour les personnes séropositives, selon le CSS

Le CSS continue à conseiller le port du préservatif dans le but de prévenir la propagation du virus du SIDA, mais indique dans son avis que le suivi de certaines conditions strictes peut permettre l'abandon de cette protection, par exemple pour les patients désireux d'avoir des enfants ou de connaître une expérience sexuelle plus épanouie. Le Conseil envisage l'abandon du préservatif pour les patients engagés dans une relation stable et de longue durée avec un partenaire sérodiscordant. Le partenaire séropositif doit suivre un traitement médicamenteux supervisé par un médecin, de sorte à ce que la présence du virus dans son sang soit descendue depuis au moins 6 mois en dessous de la limite de détection. Le suivi médical doit également se poursuivre après la décision, sans interruptions et sans que d'autres partenaires sexuels n'interviennent entre-temps. Toute décision d'abandon du préservatif dans le couple doit être précédé d'un screening médical des éventuelles affections transmissibles sexuellement par les deux partenaires. Un point essentiel est également le consentement éclairé du partenaire séronégatif, insiste le CSS dans son avis. (Belga)

Nos partenaires