Le Premier ministre Elio Di Rupo a prêté son 3e serment de bourgmestre de Mons

03/12/12 à 22:57 - Mise à jour à 22:57

Source: Le Vif

(Belga) Elio Di Rupo (PS) a prêté lundi, en la salle gothique de l'Hôtel de Ville de Mons, son 3e serment de bourgmestre de la cité montoise. Empêché par sa fonction de Premier ministre, il sera remplacé à Mons par Nicolas Martin, bourgmestre faisant fonction et président du conseil communal.

Le Premier ministre Elio Di Rupo a prêté son 3e serment de bourgmestre de Mons

Nicolas Martin (PS), 36 ans, symbolise la vague de jeunesse dont bénéficie le conseil communal de Mons. "Je me réjouis de voir l'arrivée de 20 nouveaux conseillers communaux, dont de nombreux jeunes, sur un total de 45", a indiqué M. Di Rupo, le bourgmestre en titre de Mons. Le PS montois, vainqueur des élections du 14 octobre, a souhaité élargir sa majorité absolue, pour la troisième fois, au MR, représenté désormais au Collège par Georges-Louis Bouchez, 26 ans, en charge du Budget et des Finances de la cité du Doudou. "Nous bénéficions d'une large majorité de 37 sièges sur 45 au conseil communal, ce qui représente trois quarts de la population montoise", a poursuivi M. Di Rupo. Dans sa déclaration de politique communale pour les six années à venir, Elio Di Rupo a notamment indiqué que le développement économique et l'emploi sont des priorités pour la majorité en place. "Nous nourrissons de grands projets pour Mons et pour sa région. Mons est la capitale du Hainaut, la 4e grande ville de Wallonie et la future Capitale culturelle de l'Europe en 2015", a-t-il ajouté. "Mons entend se positionner comme pilote dans le domaine des technologies de l'information, thème porteur du projet Mons 2015." (BRUNO FAHY)

Nos partenaires