Le port du casque à vélo permettrait d'éviter 431 blessés graves par an

12/07/13 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre de blessés graves diminuerait de 42% si tous les cyclistes portaient un casque, selon une étude internationale. Pour la Belgique, cela concernerait 431 cyclistes, d'après Touring. L'organisation de mobilité ne préconise pas une obligation, mais recommande le port du casque, surtout pour les enfants.

Le port du casque à vélo permettrait d'éviter 431 blessés graves par an

Touring souligne qu'en 2010, on a dénombré 7.809 accidents corporels chez les cyclistes; en 2011, il y en a eu 8.849, soit près d'un millier en plus. En un an, le nombre de cyclistes grièvement blessés a, lui, augmenté de 18%, passant de 867 en 2010 à 1.027 en 2011, selon des chiffres de l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR). L'étude internationale démontre que 42% des cyclistes grièvement blessés ont encouru des blessures à la tête et/ou des lésions cérébrales. Trois quarts d'entre eux ont été blessés dans un accident sans autre partie adverse. Chez les jeunes enfants âgés de 0 à 5 ans, les blessures à la tête et les lésions cérébrales sont dues à un accident sans partie adverse dans neuf cas sur dix. Il s'agit souvent d'une chute. Touring a donc décidé de réaliser une enquête afin d'examiner la qualité, la facilité d'emploi, l'efficacité et la sécurité des casques de vélo pour les enfants. "Les résultats sont particulièrement encourageants: tous les casques réalisent un bon score", dit l'organisation de mobilité. Les casques testés sont tous disponibles sur le marché belge et répondent à la norme de sécurité européenne (DIN EN 1078). (Belga)

Nos partenaires