Le plan européen pour l'acier trace "un cadre que les États doivent remplir"

16/05/13 à 12:27 - Mise à jour à 12:26

Source: Le Vif

(Belga) Le plan d'action européen en faveur de l'industrie de l'acier fournit un cadre que les États membres devront remplir par les mesures qu'ils jugent appropriées, a expliqué jeudi le commissaire européen à l'Industrie, Antonio Tajani, à l'issue d'une réunion du groupe de travail qu'il préside.

Le plan européen pour l'acier trace "un cadre que les États doivent remplir"

Ce groupe de travail a tenu sa dernière réunion jeudi matin. Le commissaire intégrera dans un plan d'action les contributions qu'il a reçues des représentants du secteur, des représentants politiques et des syndicats. Le document sera présenté début juin. "Mais mon plan n'esquisse qu'un cadre. Ce sont les États membres qui devront prendre les justes mesures", a souligné M. Tajani. Cette quatrième réunion a eu lieu alors que se déroule à Bruxelles la journée européenne de l'acier, organisée par Eurofer, la Confédération européenne de l'industrie sidérurgique et métallurgique. Dans le parc du Cinquantenaire, les syndicats, notamment les représentants des travailleurs d'ArcelorMittal, ont profité de l'événement pour réclamer le lancement de projets d'avenir. Le commissaire européen a assuré que son plan sera adopté par la Commission le mois prochain. Il n'a pas voulu en communiquer le contenu. "Certains États membres sont pour une intervention des pouvoirs publics, d'autres contre. Nous cherchons une voie intermédiaire", a-t-il commenté. Le plan établira un contexte général d'action et ne se concentrera pas sur certains pays ou régions, a-t-il ajouté. Le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a d'ores et déjà jugé le résultat insuffisant. "Le plan Acier proposé par l'Europe aujourd'hui n'est pas de nature à asseoir le secteur et le projeter dans l'avenir. La Commission doit aller plus loin. La relance de l'industrie et d'un secteur acier moderne et performant est la responsabilité de tous", a-t-il écrit sur le réseau Twitter. (Belga)

Nos partenaires