Le philosophe Alain Finkielkraut élu à l'Académie française

10/04/14 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

(Belga) Le philosophe Alain Finkielkraut, une personnalité controversée, a été élu jeudi à l'Académie française dès le premier tour, malgré la polémique qui avait précédé le scrutin, ont indiqué des sources concordantes. Le nouvel académicien, âgé de 64 ans, a été élu au premier tour par 16 voix sur 28.

Le philosophe Alain Finkielkraut élu à l'Académie française

Face à l'auteur très médiatique de "La défaite de la pensée", cinq candidats postulaient au fauteuil de l'écrivain Félicien Marceau disparu en 2012, dont Gérard de Cortanze, lauréat du prix littéraire Renaudot 2002 pour "Assam". Alain Finkielkraut avait suscité de vives controverses fin 2013 avec son essai à succès sur l'identité nationale et l'immigration, "L'identité malheureuse". L'un de ses contradicteurs avait été Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, devenu la semaine dernière Premier ministre. Né le 30 juin 1949 à Paris dans une famille juive d'origine polonaise, le nouvel "immortel" - qualification traditionnellement donnée aux membres de l'Académie française - est un ancien élève de la prestigieuse Ecole normale supérieure, agrégé de lettres et professeur de philosophie, notamment à l'Ecole polytechnique jusqu'à l'an dernier. Parmi ses oeuvres principales figurent des ouvrages sur le déclin de la culture, la littérature, l'amour, la modernité, l'éducation ou la religion, dont "Le Nouveau Désordre amoureux", avec Pascal Bruckner, livre qui l'a fait connaître du grand public en 1977, "La Défaite de la pensée" (1987), "Internet, l'inquiétante extase" (2001), "La Querelle de l'école" (2007), "Un coeur intelligent", prix de l'essai de l'Académie française 2010, ou encore "Et si l'amour durait" (2011). (Belga)

Nos partenaires