Le personnel de la Commission des jeux de hasard cessera aussi le travail vendredi

10/12/13 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Le Vif

(Belga) Le personnel du Secrétariat de la Commission des jeux de hasard se joindra à la grève menée par les composantes de la Justice de ce vendredi 13 décembre, indiquent mardi les syndicats CSC Service publics et CGSP dans un communiqué commun.

Le personnel de la Commission des jeux de hasard reproche à la ministre de la Justice Annemie Turtelboom de ne s'intéresser qu'à l'aspect financier de la politique en matière de jeux d'argent et à la réduction des budgets, et de ne pas encadrer le jeu ni garantir l'efficacité de la Commission des jeux de hasard. "La ministre n'a pas pris une seule initiative politique pour, par exemple, encadrer les jeux en ligne", précise le communiqué. Les membres de la Commission des jeux de hasard affirment avoir émis pendant plus d'un an divers signaux d'alarme, jusqu'à l'envoi de lettres recommandées à la ministre. Mais celle-ci n'a, selon eux, "jamais daigné visiter la Commission des jeux en personne". La Cour des Comptes, ainsi que la Commission européenne et le Parlement fédéral se posent des questions sur la politique en matière de jeux ou sur les manquements de celle-ci, disent encore les syndicats. L'absence de gestion politique hypothèque, selon eux, l'avenir du secteur des jeux de hasard belge. Ils accusent la ministre de la Justice "d'empêcher que les budgets de fonctionnement et de personnel disponibles soient utilisés" et de "diminuer les ressources en matériel et en personnel. Il y a maintenant moins d'employés à la Commission des jeux qu'avant le changement de la loi sur les jeux de hasard, alors que la charge de travail de la Commission a été doublée avec l'arrivée des paris et des jeux en ligne". (Belga)

Nos partenaires