Le personnel d'entretien manifeste devant l'Université de Liège

03/06/13 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Le Vif

(Belga) Une quarantaine de travailleurs chargés de l'entretien des locaux de l'Université de Liège et des militants CSC et CGSLB ont manifesté sous les fenêtres du rectorat, place du XX août à Liège, lundi matin, pour protester contre l'augmentation de la charge de travail.

La société ISS s'occupe de l'entretien des locaux de l'ULg depuis le 1er avril. Dans ce cadre, elle emploie une soixantaine d'ouvriers, déjà attachés à l'entretien de l'ULg lors du précédent contrat passé avec la société Cleaning Masters. Le nouveau contrat prévoit une augmentation de la charge de travail par rapport au précédent. "Le contrat a été négocié par des personnes qui ne sont pas sur le terrain", indique Raymond Docquier, permanent CSC Alimentation et services. "Les dames qui s'occupent de l'entretien doivent nettoyer jusqu'à 1.000 mètres carrés par heure. Elles ont parfois 20 pièces à nettoyer en deux heures. Immanquablement, le travail n'est jamais fait correctement, c'est techniquement impossible." Le personnel se dit frustré de devoir bâcler son travail. "Auparavant, nous étions deux pour faire deux étages, aujourd'hui je suis toute seule", témoigne Christine Potier, qui travaille dans le bâtiment du Génie civil trois heures par jour. "Cela représente 160 bureaux, des sanitaires, des cuisines, des couloirs. Sans compter les classes, bibliothèques ou cages d'escalier qu'il faut faire en plus. On part au plus pressé, mais c'est très frustrant. On a la pression de nos chefs, on est stressé, fatigué. On ne peut plus fournir un travail de qualité." En milieu de matinée, le vice-recteur et l'administrateur ont entendu les doléances des travailleuses, qui veulent que le contrat soit renégocié. Une assemblée générale sera organisée dans la journée pour envisager la suite des opérations. Le personnel est en arrêt de travail depuis lundi à 07H00. (Belga)

Nos partenaires