Le Pentagone teste avec succès un système de défense antimissile

23/06/14 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

(Belga) Un système de défense antimissile américain est parvenu pour la première fois à intercepter en plein vol un missile au-dessus du Pacifique au cours d'un exercice, a annoncé le Pentagone.

Le Pentagone teste avec succès un système de défense antimissile

Le système Ground Based-Midcourse Defense (GMD), géré par la société Boeing, qui coûte 40 milliards de dollars, a pour objectif de protéger le territoire américain d'éventuels tirs de missiles balistiques de longue portée. Ce test réalisé dimanche était très attendu après l'échec d'interceptions lors de cinq des huit tests précédents réalisés depuis la mise en place du dispositif sous l'administration du président George W. Bush en 2004. L'administration actuelle compte, elle, débourser 1,3 milliard de dollars pour acquérir 14 intercepteurs supplémentaires. Lors de l'exercice, l'intercepteur GBI a été lancé depuis la base Vandenberg en Californie et a atteint un faux missile balistique de portée intermédiaire, tiré depuis le site Reagan dans les îles Marshall, a précisé le Pentagone. Il s'agit de la première interception réussie de l'Exoatmospheric Kill Vehicle Capability Enhancement II, ou EKV CE-II, de la société Raytheon, qui avait échoué lors de deux précédents essais en 2010. Quelque 30 intercepteurs GBI sont déjà déployés en Alaska et en Californie. Les Etats-Unis disposent par ailleurs d'un autre système antimissile s'appuyant sur le missile SM-3, embarqué à bord de ses navires antimissiles et qui sera déployé d'ici 2018 en Roumanie et en Pologne dans le cadre du bouclier antimissile de l'Otan. (Belga)

Nos partenaires