Le passage de gardien de la paix à agent de police hérisse les syndicats

05/03/14 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Le Vif

(Belga) Les gardiens de la paix doivent suivre la même formation que les citoyens pour devenir policiers, plaide mercredi le SLFP Police dans un communiqué. Le syndicat recale donc l'arrêté royal et ministériel qui prévoit de dispenser des épreuves de sélection les gardiens de la paix comptant trois ans d'ancienneté.

Au mois de juillet, le conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi qui donne plus de compétences aux 1.800 gardiens de la paix belges. Facilement reconnaissables grâce à leur veste mauve, ils sensibilisent pour l'instant le public à la sécurité, constatent des infractions aux règlements communaux ou se chargent de faire traverser des enfants. Le gouvernement veut désormais leur confier la prévention et la gestion non violente de conflits verbaux sur la voie publique ou encore l'exercice de certaines tâches de soutien à la police. Le projet ne convainc cependant pas les syndicats de police, qui déplorent que les gardiens de la paix soient dispensés de certaines formations et stages. "Nous ne pouvons nous défaire de l'impression qu'il s'agit d'une manière originale de se libérer de surcoûts et autres problèmes sur le dos de la police", indique Vincent Gilles, président national du SLFP Police. Le syndicat estime que les gardiens de la paix doivent passer les mêmes épreuves de sélection que les citoyens-candidats pour devenir agent de police. "On envisage sereinement de dispenser le gardien de la paix comptant trois ans d'ancienneté des épreuves de sélection", s'indigne Vincent Gilles. "On ne va tout de même pas oser comparer le job de gardien de la paix avec celui d'agent de police! " (Belga)

Nos partenaires