Le parti Islam se sépare d'un conseiller communal pour "graves divergences idéologiques"

27/10/13 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Le Vif

(Belga) Le parti Islam, désormais présidé par le député fédéral Laurent Louis, a annoncé dimanche s'être séparé d'un de ses deux conseillers communaux pour "graves divergences idéologiques et politiques".

Aux dernières élections communales, ce petit parti musulman avait obtenu deux sièges, l'un à Molenbeek et l'autre à Anderlecht. Il a été rejoint récemment par la député Laurent Louis. L'électron libre de la politique belge - élu en 2010 sur la liste du Parti populaire, avant d'en être exclu et de fonder un éphémère Mouvement Libéral Démocrate - est entre-temps devenu le président d'Islam. "Le bureau politique m'a désigné président le 21 octobre", a-t-il indiqué à Belga. M. Louis précise avoir obtenu, au moment de son arrivée dans le mouvement, l'accord des membres de renoncer à la charia et à la volonté de faire de la Belgique un pays islamique. Mais, Redouane Ahrouch, le conseiller communal anderlechtois, "est resté très clair dans ses idéaux et ses interventions", a-t-il regretté. L'intéressé a donc "accepté de siéger dorénavant en tant que conseiller communal indépendant". En dépit du nom du parti, M. Louis semble vouloir lui donner un caractère multi-confessionnel. Il annonce la participation de Catholiques, de Protestants et de Juifs ("mais pas sionistes évidemment"). Interrogé sur sa propre confession, le député précise ne pas vouloir se prononcer. (Belga)

Nos partenaires