Le parquet pour un non-lieu en faveur de Sarkozy dans l'affaire Bettencourt

28/06/13 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet de Bordeaux a demandé vendredi un non-lieu -c'est-à-dire l'abandon de la procédure judiciaire- en faveur de l'ex-président Nicolas Sarkozy, inculpé pour abus de faiblesse envers la milliardaire Liliane Bettencourt et qui maintient le suspense sur son retour en politique.

Le parquet pour un non-lieu en faveur de Sarkozy dans l'affaire Bettencourt

Les trois juges d'instruction en charge du dossier Bettencourt décideront à partir de fin juillet s'ils suivent cet avis ou s'ils renvoient devant le tribunal correctionnel Nicolas Sarkozy et les autres justiciables cités dans cette affaire. Ils ne sont pas tenus de suivre l'avis des procureurs. L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, n'a pas attendu la décision des juges pour se féliciter de celle du procureur: "Quelle que soit la violence des calomnies, la vérité finit toujours par triompher. Le procureur de la République de Bordeaux vient de le démontrer". Le parquet de Bordeaux a requis comme prévu des non-lieux "en l'absence de charge" en faveur de l'ancien président de la République, mais aussi de son ex-ministre du Budget Eric Woerth, ainsi que de l'homme d'affaires Stéphane Courbit et de l'avocat Pascal Wilhelm, notamment. L'ex-président français a été mis en examen (inculpé) le 21 mars par les trois juges d'instruction pour abus de faiblesse à l'encontre de Liliane Bettencourt, la richissime héritière du géant des cosmétiques L'Oréal. Il est soupçonné par les juges d'avoir sollicité de l'argent auprès de la vieille dame pour financer sa campagne présidentielle début 2007. Le parquet a requis en revanche le renvoi devant le tribunal correctionnel de l'artiste François-Marie Banier, dont l'amitié avec Liliane Bettencourt est à l'origine de toute cette affaire, et de l'ancien homme de confiance de la milliardaire, Patrice de Maistre. (Belga)

Nos partenaires