Le parquet néerlandais enquête sur une attaque internet contre les banques

06/04/13 à 20:25 - Mise à jour à 20:25

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet néerlandais a ouvert une enquête samedi à la suite d'une attaque internet dont plusieurs banques néerlandaises ont été victimes, rendant notamment le systèmes de payement par internet du bancassureur ING inaccessible, a indiqué le ministère de la Justice.

"Le parquet et l'équipe contre les crimes technologiques de la police sont en train de mener une enquête sur les attaques internet suite notamment à la plainte déposée par ING", a indiqué le ministère. La plateforme internet de gestion de comptes d'ING était momentanément inaccessible vendredi et samedi matin pour ses plus de 4,5 millions d'utilisateurs néerlandais, ainsi que ses applications smartphones. Les problèmes rencontrés sont la conséquence "d'un très grand trafic internet sur les sites internet des banques, appelé une attaque DDOS, dont les banques néerlandaises, comme des banques étrangères, ont été victimes", avait assuré vendredi l'Association des banques néerlandaises (NVB). Lors d'une attaque de ce genre, la sécurité des comptes n'est pas mise en cause, avait par ailleurs assuré la NVB, expliquant qu'il s'agissait en fait d'un "bombardement de données sur les serveurs", ce qui les surchargeait et les rendait temporairement inaccessibles. "Il n'a pas été question d'une brèche dans la sécurité des systèmes", a également assuré le ministère de la Justice, soulignant que les banques avaient néanmoins pris des mesures supplémentaires de sécurité. ING n'avait pas été le seul à connaître des problèmes : la plateforme de paiement Ideal, qui permet d'effectuer des achats sur internet, a elle aussi brièvement connu des problèmes techniques dans l'après-midi et a été inaccessible pendant un peu moins d'une heure. (DGO)

Nos partenaires