Le parquet fédéral démantèle un réseau néerlandais spécialisé dans le hameçonnage

13/05/14 à 07:37 - Mise à jour à 07:37

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet fédéral a démantelé, en collaboration avec Eurojust et la justice néerlandaise, une organisation criminelle néerlandaise spécialisée dans le phishing (hameçonnage). Treize personnes ont été arrêtées ces derniers mois en Belgique et aux Pays-Bas. Il s'agit aussi bien de responsables de l'organisation que de personnes qui mettaient leur compte en banque à disposition pour récupérer l'argent volé, a indiqué le parquet fédéral.

Le parquet fédéral démantèle un réseau néerlandais spécialisé dans le hameçonnage

Le réseau envoyait à ses victimes un courriel de hameçonnage (phishingmail) qui en apparence émanait d'une banque belge. Prétextant un risque pour la sécurité de leur compte, il les renvoyait vers un faux portail bancaire. Il leur était ensuite demandé, sur se site de phishing, d'introduire des informations personnelles, comme des données d'accès et un numéro de téléphone. Au cours d'une seconde phase, dite de vishing (pour voice phishing), les clients de banques qui avaient réagi au premier courriel étaient contactés par téléphone. On leur proposait de les accompagner en vue d'une mise à jour de la sécurisation de leur compte bancaire en ligne. Les codes de leur lecteur de carte étaient alors subtilisés et utilisés pour vider leur compte. Le parquet fédéral a ouvert une enquête sur ce dossier fin 2012. Les recherches, menées sous la direction d'un juge d'instruction de Malines, ont permis d'établir que ces pratiques étaient l'oeuvre d'une organisation néerlandaise. Plusieurs services d'enquête ont collaboré au dossier et le 30 janvier dernier, une série de perquisitions ont été menées à Hilversum (centre des Pays-Bas) et à Anvers. Une somme de 15.000 euros en cash et du matériel informatique avaient été saisis chez une dame d'Hilversum, considérée comme une des responsables de l'organisation. Selon le parquet fédéral, elle aurait contacté à plusieurs reprises des victimes belges en vue de leur subtiliser leurs codes d'accès. Dans les semaines et mois qui ont suivi ces perquisitions, les enquêteurs ont effectué une nouvelle série de descentes, entre autres à Anvers, Gand, Bruxelles et Herstal. Onze suspects ont été arrêtés. La plupart ont été relâchés entre-temps, sous strictes conditions. Il s'agirait de personnes qui mettaient leur compte en banque à disposition ou retiraient l'argent volé, ou des gens chargés de recruter ce type de profils. Aux Pays-Bas, un Amstellodamois a été arrêté. Le juge d'instruction de Malines a requis un mandat d'arrêt européen à l'encontre de cet individu, qui aurait joué un rôle de coordinateur. Son extradition a été sollicitée. Sa comparse d'Hilversum a été extradée en Belgique dimanche dernier et placée sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction. L'enquête se poursuit. (Belga)

Nos partenaires