Le Parquet de Naples demande une 2e fois le renvoi en justice de Berlusconi

09/05/13 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Le Vif

(Belga) Le Parquet de Naples a demandé jeudi une deuxième fois le renvoi en justice pour corruption de l'ex-chef du gouvernement Silvio Berlusconi après qu'un magistrat a refusé, il y a deux mois, une demande de renvoi immédiat venant du même Parquet.

L'affaire remonte aux élections législatives de 2006, remportées de justesse par la coalition hétéroclite de gauche dirigée par Romano Prodi, qui n'avait qu'une poignée de voix de plus que Silvio Berlusconi au Sénat. Quelques mois à peine après les élections, Sergio De Gregorio, l'un des sénateurs élus dans l'un des partis de la coalition de M. Prodi, quittait son camp pour passer dans celui de Silvio Berlusconi. Rendant encore plus fragile la majorité qui soutenait M. Prodi, cette décision allait accélérer la chute du gouvernement de gauche qui jeta l'éponge en 2008, moins de deux ans après le scrutin. Selon le Parquet, le Cavaliere a versé trois millions d'euros, dont deux millions en espèces, à Sergio De Gregorio pour le débaucher, et ce dernier l'a reconnu devant des magistrats et dans la presse. Le Parquet a par ailleurs également demandé le renvoi en justice de M. De Gregorio. Le Cavaliere a été accusé à plusieurs reprises par ses adversaires politiques d'avoir acheté des voix ou des élus, mais c'est la première fois qu'il se retrouve officiellement accusé pour un cas concret de corruption d'un homme politique. La demande de renvoi en justice arrive au lendemain de la confirmation, en appel, d'une condamnation de Silvio Berlusconi à un an de prison pour fraude fiscale dans le procès Mediaset et d'une interdiction d'exercer toute fonction publique pendant cinq ans. (Belga)

Nos partenaires