Le parquet de Namur souhaite la comparution de Fernand Koekelberg devant le tribunal

05/02/13 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien chef de la police, Fernand Koekelberg, 58 ans, comparaîtra prochainement devant la chambre du conseil de Namur dans le cadre des accusations de viol sur son ex-compagne, a indiqué mardi son avocat, Me Uyttendaele, confirmant ainsi une information parue dans la presse flamande.

Le parquet de Namur souhaite la comparution de Fernand Koekelberg devant le tribunal

Le parquet de Namur souhaite le renvoi de Fernand Koekelberg devant le tribunal correctionnel. Me Uyttendaele, lui, plaidera le non-lieu. En juillet 2011, l'ex-compagne de l'ancien commissaire général a déposé plainte contre lui. Ils auraient tous deux entretenu une relation amoureuse durant plusieurs mois qui s'était terminée en juin 2011. Un mois plus tard, Fernand Koekelberg l'aurait violée. Fernand Koekelberg avait alors été inculpé puis suspendu. L'ex-chef de la police a toujours nié les faits. Ce dossier, vraisemblablement prévu le 13 février en chambre du conseil, sera postposé, d'après Me Uyttendaele. "Il y a effectivement une audience prévue la semaine prochaine à Namur mais elle sera reportée soit à une date déterminée, soit sine die, car le dossier n'est pas en état. Des devoirs complémentaires d'enquête ne sont pas exclus. Le dossier doit être instruit et des conclusions doivent être déposées", a-t-il expliqué. L'avocat s'est dit "stupéfait que le parquet sollicite le renvoi de Fernand Koekelberg devant le tribunal correctionnel". Il plaidera le non-lieu pour son client qui est, selon lui, victime "d'accusations fantaisistes". Le procureur du Roi, Philippe Dulieu, chargé de l'affaire et le seul habilité à communiquer sur ce genre de dossier délicat, selon le premier substitut, était souffrant et donc injoignable mardi. (HERWIG VERGULT)

Nos partenaires