Le Parlement wallon honore ses trois premiers Passeurs de mémoire

11/12/13 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement wallon a remis mercredi ses trois premiers titres de "Passeur de mémoire", honorant ainsi des personnalités qui se sont distinguées dans la transmission de la mémoire de la Seconde guerre mondiale auprès des jeunes générations.

L'époux de Gilberte Tilly, décédée l'an dernier, est venu recueillir ce titre pour cette ancienne résistante qui fut dénoncée, déportée et condamnée à mort à l'âge de 18 ans, avant d'être sauvée in extremis à la Libération. Ce n'est qu'après plusieurs dizaines d'années de silence que Mme Tilly s'est engagée dans le témoignage des horreurs qu'elle avait vécues, auprès des écoles, dans les lieux publics ou lors de conférences. Autre personnalité honorée, l'ancien ministre de l'Education nationale André Bertouille (82 ans), dont le père est mort en captivité, a été l'auteur de propositions en faveur des droits des victimes, invalides et veuves ou orphelins de guerre. Il a figuré parmi les opposants aux propositions de loi d'amnistie et, une fois pensionné, s'est engagé dans l'Institut des invalides de guerre (IV-INIG) et le Conseil de la mémoire. Une de ses enfants, la députée wallonne Chantal Bertouille, figurait parmi les élus à lui remettre son titre. Enfin, Pieter Paul Baeten, président du Groupe Mémoire de rescapés des camps de concentration et d'extermination, a lui aussi été honoré. En déplacement à l'étranger, il s'était fait représenter. Les trois personnalités ont été choisies parmi quinze candidatures soumises par des parrains et marraines. Le prix est appelé à être pérennisé. (Belga)

Nos partenaires