Le pape inaugure le synode sur la nouvelle évangélisation

07/10/12 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

(Belga) Le pape Benoît XVI a inauguré dimanche, avec une messe solennelle sur la place Saint-Pierre, le synode sur la "nouvelle évangélisation" qui rassemble 262 archevêques, évêques, supérieurs généraux de congrégations et patriarches venus du monde entier.

Le pape inaugure le synode sur la nouvelle évangélisation

Depuis le parvis de la basilique Saint-Pierre, au Vatican, le pape a rappelé que le Concile Vatican II, ouvert il y a 50 ans, était l'"expression la plus universelle et l'impulsion la plus autorisée" du dynamisme spirituel et pastoral au 20e siècle. Benoît XVI a proclamé au début de la cérémonie deux nouveaux docteurs de l'Eglise. Tous les deux théologiens chers à sa pensée et acteurs de l'évangélisation à leur époque étaient déjà saints: l'Espagnol Jean d'Avila (1499-1569) et l'Allemande Hildegarde de Bingen (1098-1179), deux personnalités qui n'hésitaient pas à être novateurs dans l'Eglise de leur époque. Hildegarde de Bingen est la quatrième femme déclarée "docteur de l'Eglise" depuis 1970, après Catherine de Sienne, Thérèse d'Avila et Thérèse de Lisieux, manifestant la volonté de trois papes, Paul VI, Jean Paul II et Benoît XVI, d'accorder plus de place à la théologie dispensée par des femmes dans l'Eglise. Les docteurs de l'Eglise - dont les talents à expliquer la foi catholique sont distingués et dont l'oeuvre est offerte à l'enseignement du clergé - étaient auparavant exclusivement des hommes. L'Eglise compte désormais 35 "docteurs". Ce synode de trois semaines est une grande priorité du pape: il s'agit de trouver les moyens d'annoncer l'Evangile dans les pays anciennement majoritairement chrétiens, où les fidèles s'éloignent des Eglises. (TIZIANA FABI)

Nos partenaires