Le pape demande aux fidèles de découvrir la pauvreté en se privant à l'occasion du Carême

04/02/14 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Le Vif

(Belga) Le pape François a centré son premier message de Carême sur la priorité de son pontificat - la pauvreté -, demandant aux catholiques une démarche concrète de privation qui doit "faire mal" pour être valable et pour comprendre le message de dépouillement du Christ.

"Le Carême est un temps propice pour se dépouiller, et il serait bon de nous demander de quoi nous pouvons nous priver (...) N'oublions pas que la vraie pauvreté fait mal: un dépouillement sans cette dimension pénitentielle ne vaudrait pas grand chose. Je me méfie de l'aumône qui ne coûte rien et qui ne fait pas mal", écrit le pape François dans son message. Intitulé "Il s'est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté", le message reprend une formule de l'apôtre Paul pour définir le message de Jésus, et distingue la "pauvreté" évangélique, une pauvreté choisie qu'il exalte car elle permet le partage, et la misère qu'il faut combattre. Le pape, qui a dénoncé sans cesse depuis son élection la misère matérielle et les injustices sociales, insiste tout autant sur "la misère morale et spirituelle". Le message évoque "ceux qui sont privés des droits fondamentaux et des biens de première nécessité comme la nourriture, l'eau, l'hygiène, le travail". "Lorsque le pouvoir, le luxe et l'argent deviennent des idoles, ils prennent le pas sur l'exigence d'une distribution équitable des richesses", dénonce-t-il. Mais François estime que la misère morale et spirituelle est tout aussi dramatique: "combien de familles sont dans l'angoisse parce que quelques uns de leurs membres - souvent des jeunes - sont dépendants de l'alcool, de la drogue, du jeu, de la pornographie. La misère morale peut bien s'appeler début de suicide. Cette forme de misère est cause de ruine économique". (Belga)

Nos partenaires