Le pape a rencontré un millier de proches de victimes de la mafia à Rome

21/03/14 à 19:03 - Mise à jour à 19:03

Source: Le Vif

(Belga) Le pape s'est rendu vendredi dans une église de Rome pour y rencontrer un millier de proches de victimes des mafias, un geste destiné à montrer qu'appartenance mafieuse et foi catholique sont antinomiques. La veillée de prière a eu lieu en prélude à la XIXe "Journée de la mémoire et de l'engagement", organisée samedi par l'association catholique anti-mafia Libera.

Le pape a rencontré un millier de proches de victimes de la mafia à Rome

Une foule dense a vivement applaudi le pape quand il est arrivé devant l'église de San Gregorio VII, située juste de l'autre côté des murs du Vatican. Certains portaient des tee-shirts arborant des portraits de victimes, d'autres montraient des photos et objets que le pape bénissait. Le maire de Rome, Ignazio Marino, l'ancien juge anti-mafia Pietro Grasso, président du Sénat, et la présidente de la commission parlementaire anti-mafia, Rosy Bindi, étaient aux premiers rangs. "C'est un pape qui veut faire comprendre qu'Evangile et mafia, qu'Evangile et corruption ne cheminent pas ensemble", a souligné le père Marcello Cozzi, vice-président de Libera. Le prêtre italien voit dans la crise économique un facteur d'expansion de la criminalité organisée: "les gens, les chefs d'entreprise, les commerçants ont besoin de liquidités. Les seuls qui les ont en poche sont les clans mafieux". Jean Paul II et Benoît XVI demandaient avec constance aux fidèles de prendre leurs distances avec les mafias. Et François poursuit sur cette ligne. (Belga)

Nos partenaires