Le palais de justice vidé de ses agents de sécurité en attendant une décision de police

10/10/13 à 00:22 - Mise à jour à 00:22

Source: Le Vif

(Belga) La direction de l'administration a proposé mercredi après-midi, au cours d'une première réunion avec le chef de corps de la police de Bruxelles-Ixelles, un compromis pour rétablir une situation de travail constructive au Palais de justice de Bruxelles, a indiqué Laurent Sempot, porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Dans l'attente d'une décision de la police, la direction a informé les syndicats, en fin de journée, qu'un temps de pause avait été décidé pour les agents de sécurité. Il revient, par conséquent, à la police d'assurer la sécurité du palais de justice. Une avocate s'est plainte lundi d'avoir été touchée par le détecteur de métaux. Le commissaire a, en réaction, détaché l'agent en cause. Un second agent a été arrêté, mardi en début d'après-midi, par le même responsable pour propos dégradants envers l'avocate en question. Celui-ci a été libéré vers 21h30 et l'affaire a été classée sans suite. Il apparaît que la première plainte aurait également été déboutée mercredi soir. L'assemblée générale est déplacée à 9 heures, jeudi, devant le Waterside, quai de Willebroeck, à Bruxelles, a indiqué Serge De Prez, secrétaire permanent justice à la CSC services publics. Par communiqué, la police de Bruxelles-Ixelles a déclaré avoir pris connaissance avec étonnement des déclarations du porte-parole de l'administration pénitentiaire concernant les incidents avec le corps de sécurité du palais de justice. Elle réfute les faits d'intimidation et refuse de personnaliser la problématique. (Belga)

Nos partenaires