Le palais de Justice de Bruxelles va s'ouvrir au public

07/02/13 à 21:24 - Mise à jour à 21:24

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil des ministres a pris connaissance jeudi du plan directeur ("masterplan") pour la réaffectation du palais de Justice de Bruxelles, qui prévoit notamment l'installation d'un espace réservé à la restauration, aux commerces et à la culture dans ce mastodonte vieillissant. La coupole devrait aussi s'ouvrir au public, a indiqué le cabinet du secrétaire d'Etat à la Régie des bâtiments, Servais Verherstraeten.

Le Conseil des ministres avait approuvé en mars 2010 le lancement d'un concours international d'idées concernant l'avenir du palais de Justice. Une étude sur les possibilités d'hébergement du palais a également servi de base à ce masterplan. Près de trois ans plus tard, le plan présenté au gouvernement prévoit le départ des chambres correctionnelles - les tribunaux de première instance, les chambres de recours et les tribunaux de l'application des peines (TAP) ainsi que les pièces à conviction - du palais de Justice, a expliqué jeudi le porte-parole de M. Verherstraeten (CD&V). Ces activités correctionnelles déménageront vers les bâtiments administratifs de la place Poelaert, a précisé le porte-parole, Jan Pauwels. Le rez-de-chaussée et les deux premiers étages autour de la "salle des pas perdus" accueilleront les cours d'assises, deux tribunaux de justice de paix, le tribunal de police et le collège des procureurs généraux. Le palais de Justice héritera aussi d'une seconde cours d'assises. Les tours et la coupole dominant cet immense bâtiment seront ouvertes au public et seront ainsi dotées d'une fonction culturelle, historique et touristique, a ajouté M. Pauwels. Les niveaux situés sous la "salle des pas perdus" hériteront des mêmes fonctions mais avec également un volet économique. Ils pourraient ainsi accueillir de petits magasins, vendant des cadeaux, des livres, des boissons et de la nourriture, a poursuivi le porte-parole. Le gouvernement devra maintenant désigner un consultant pour mener le projet à terme. "Nous en saurons plus d'ci l'an prochain à la même période", a conclu M. Pauwels. (VIM)

Nos partenaires