Le nouvel émir du Qatar approuve un accord frontalier avec l'Arabie saoudite

28/08/13 à 22:36 - Mise à jour à 22:36

Source: Le Vif

(Belga) Le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, a approuvé mercredi des accords frontaliers et de lutte contre la criminalité avec l'Arabie saoudite, confirmant un rapprochement entre les deux pays du Golfe.

Selon l'agence officielle Qna, l'émir a entériné un projet d'accord portant sur l'organisation des autorités frontalières entre le Qatar et le royaume saoudien, et un autre document sur la coopération bilatérale en matière de lutte contre la criminalité. Les deux projets ont été conclus, selon Qna, en mars dernier, quelques semaines avant l'accession de cheikh Tamim au trône fin juin, après l'abdication en sa faveur de son père, cheikh Khalifa. Les relations entre l'Arabie saoudite et le Qatar sous le règne de l'ancien émir étaient souvent empreintes de méfiance, les deux pays ayant été en compétition pour étendre leur influence régionale. Le nouvel émir a par ailleurs rappelé, en vue de les remplacer, ses ambassadeurs dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne ainsi que l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, la Tunisie et l'Algérie, et les représentants du Qatar aux Nations unies à New York et à Genève, selon l'agence Qna. La diplomatie du Qatar, très active sous la conduite de l'ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, parti en même temps que l'ex-émir, se fait désormais plus discrète, avec la reprise par l'Arabie saoudite de son rôle de chef de file des monarchies du Golfe. (Belga)

Nos partenaires