Le nouveau ministre-président germanophone souligne être "pro-Belgique"

03/07/14 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

(Belga) Un mois après l'annonce de son accession à la présidence du gouvernement germanophone, Oliver Paasch (Pro-DG) a réaffirmé jeudi à la presse qu'il n'était en rien séparatiste mais à l'inverse "pro-Belgique".

Le nouveau ministre-président germanophone souligne être "pro-Belgique"

"Contrairement à ce que certains pensent parfois, non, je ne suis pas séparatiste et je peux vous assurer que, comme l'ensemble du Parlement, je suis un pro-Belgique. J'ai d'ailleurs donné de nombreuses interviews dans lesquelles j'explique défendre les intérêts des germanophones sans pour autant être séparatiste", a indiqué M. Paasch à l'occasion de la présentation à la presse des chefs de cabinets ministériels. Pour le cabinet du ministre-président, c'est Alfred Velz qui occupera cette fonction. Léo Kreins, Olivier Warland et Nina Reip dirigeront pour leur part les cabinets d'Isabelle Weykmans, Antonios Antoniadis et Harald Mollers. Les ministres, qui planchent notamment sur le transferts de compétences de la réforme de l'État, sont également revenus sur le bug informatique survenu lors des élections. "En Communauté germanophone, les voix ont été recomptées par des experts qui sont parvenus au même résultat, c'est-à-dire 20 cartes électroniques qui posaient un souci", a expliqué Oliver Paasch. Il en conclut que le système de vote devra être revu pour éviter qu'un tel chaos ne se reproduise. (Belga)

Nos partenaires