Le nouveau chef du CICR à Damas, les violences sans répit

04/09/12 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau chef de la Croix-Rouge internationale Peter Maurer va tenter d'obtenir mardi à Damas un meilleur accès aux centaines de milliers de personnes touchées par la guerre en Syrie, surtout dans les bastions rebelles soumis à des bombardements incessants de l'armée.

Le nouveau chef du CICR à Damas, les violences sans répit

Faute de trouver un consensus sur un règlement du conflit qui perdure, la communauté internationale se concentre sur l'aide humanitaire aux 1,2 million de personnes déplacées en Syrie, vivant dans des bâtiments publics dont des écoles, et aux quelque 221.000 réfugiés dans les pays voisins. Ces dernières semaines ont été les plus meurtrières depuis le début en mars 2011 de la révolte déclenchée par une contestation pacifique qui s'est transformée en rébellion armée face à la répression. Plus de 5.000 personnes ont péri en août et plus de 26.000 en près de 18 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). M. Maurer, arrivé lundi soir à Damas pour sa première visite depuis sa nomination le 1er juillet, doit rencontrer le président Bachar al-Assad, a affirmé à l'AFP une porte-parole du CICR dans la capitale syrienne, Rabab Rifaï sans préciser si l'entretien aurait lieu mardi. Selon le CICR, il s'entretiendra aussi avec le chef de la diplomatie Walid Mouallem, le ministre de l'Intérieur Mohammad al-Chaar et le ministre de la Santé Saad Abdessalam Nayef. La visite, jusqu'à jeudi, "portera sur les besoins humanitaires accrus et permettra de rappeler aux belligérants leurs devoirs en vertu de la convention sur la protection des civils", selon Mme Rifaï. M. Maurer pourrait effectuer une "visite sur le terrain", a-t-elle dit sans autres précisions. (MUA)

Nos partenaires