Le nombre de demandes d'aides financières chute de 20%

31/01/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre moyen de personnes qui bénéficient mensuellement de l'aide financière, un équivalent du revenu d'intégration sociale (RIS) destiné aux demandeurs d'asile et aux autres catégories d'étrangers qui ne figurent pas au registre de la population, a baissé de 20% durant les cinq premiers mois de 2013 par rapport à l'ensemble de l'année 2012, selon les derniers chiffres du Service public fédéral de programmation (SPP) Intégration Sociale, publiés vendredi. En 2013, le nombre moyen de ces bénéficiaires était de 22.793, contre 26.661 en 2012.

Entre 2003 et 2008, ce nombre a chuté chaque année, avant une forte augmentation en 2010 et 2011, à cause notamment "de la crise de l'accueil", selon le SPP. Un renversement s'est ensuite opéré en 2012, qui s'est poursuivi l'an dernier. Il y a une forte concentration des bénéficiaires dans les villes. Cela résulte, d'après le SPP, de la mise en oeuvre en 2011 par les autorités du plan de répartition, qui a augmenté la concentration des demandeurs d'asile et des autres catégories d'étrangers au sein des villes. Par ailleurs, le nombre de demandeurs d'asile bénéficiant de l'aide financière a nettement diminué depuis 2005. Ils étaient 61% à en bénéficier en 2005, contre seulement 10,5% en 2013. Une diminution liée entre autres à "la fin de la crise d'accueil en Belgique et à l'accélération des procédures, aussi plus efficaces". Concernant les demandes d'aide médicale, urgente ou non-urgente, une légère augmentation a été notifiée en 2012, par rapport à 2011. Les chiffres pour l'année 2013 ne sont pas encore disponibles, car les CPAS disposent de 18 mois pour rentrer leur rapport. (Belga)

Nos partenaires