Le nombre de cambriolages dans les habitations demeure "historiquement haut"

19/05/14 à 18:35 - Mise à jour à 18:35

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre de cambriolages dans des habitations est resté assez stable en 2013, mais il reste à un niveau "historiquement haut", selon les mots employés par la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle lors de la présentation des statistiques policières de criminalité 2013.

Le nombre de cambriolages dans les habitations demeure "historiquement haut"

Quelque 75.123 cambriolages dans les habitations ont été signalés en 2013, ce qui représente une diminution de 0,6% par rapport à 2012. Ce status-quo "cache une grosse baisse des cas dans les grandes villes mais une augmentation significative dans les zones rurales", a expliqué Catherine De Bolle. Ce type de faits est en baisse à Bruxelles, Anvers, Liège et Gand mais a progressé à Charleroi. Ils ont par contre augmenté de 8,7% en zones rurales. Elle a ajouté que le nombre de tentatives de cambriolage est en augmentation mais que celles-ci se soldent plus souvent par un échec, notamment grâce aux investissements croissants dans la sécurité des habitations, essentiellement la technoprévention. "Ces efforts doivent perdurer", a-t-elle commenté. Ces statistiques varient également selon les régions puisqu'une baisse est enregistrée à Bruxelles (-9,6%) et en Région flamande (-1,4%) tandis que les chiffres sont en hausse en Wallonie (+2,9%). La police fédérale avance l'internationalisation de la criminalité et les conséquences de la crise économique comme raisons de ces chiffres élevés. Le prix de l'or ainsi que l'augmentation du nombre d'habitations peut également expliquer ce phénomène. La police fédérale insiste également sur le succès du système ANPR. Ces caméras comparent les numéros d'immatriculation des véhicules avec une banque de données, ce qui permet notamment de repérer plus facilement les voitures volées utilisées lors des cambriolages. (Belga)

Nos partenaires