Le MR s'opposera à toute nouvelle pression fiscale sur l'emploi

28/02/13 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Le Vif

(Belga) Le Mouvement Réformateur a indiqué être "au côté des travailleurs" de Caterpillar après l'annonce de la volonté de l'entreprise de se séparer de 1.400 travailleurs à Gosselies. Le MR "insiste pour que lors du prochain contrôle budgétaire l'emploi ne soit pas soumis à de nouvelles pressions fiscales".

Le président du MR, Charles Michel, a indiqué avoir appris avec effroi la volonté de l'entreprise de Caterpillar installée à Gosselies de procéder au licenciement de 1.400 personnes. "Je pense d'abord évidemment aux travailleurs et à leurs familles qui paient un lourd tribu en perdant leur emploi. Les difficultés économiques du moment amènent beaucoup d'entreprises à prendre des décisions difficiles et douloureuses pour leur personnel", a-t-il déclaré. Charles Michel a demandé "à toutes les forces vives carolos, wallonnes et fédérales de mener un combat juste pour les travailleurs de Caterpillar Gosselies". Il a appelé à un "front commun politique" et à une pleine collaboration entre partenaire sociaux pour tenter d'apporter la réponse la plus efficace à celles et ceux qui viennent de perdre leur emploi et pour permettre aux dirigeants de Caterpillar de maintenir une activité avec des perspectives de croissance à Charleroi. Relayant le point de vue de son président de parti, le ministre du Budget Olivier Chastel a également insisté sur la nécessité de prendre en considération "l'impact sur l'emploi". Le maintien et la création d'emplois sont et doivent rester la priorité absolue du Gouvernement fédéral, a-t-il dit. Charles Michel a également plaidé pour que l'Europe se penche "enfin sérieusement" sur l'élaboration d'un projet industriel européen. (MUA)

Nos partenaires