Le MR, en quête d'unité à Bruxelles, choisira ses dirigeants "le moment venu"

08/02/14 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

(Belga) Le MR bruxellois a souhaité donner samedi, lors de son congrès programmatique en vue des élections régionales du 25 mai, un message d'unité et gommer les ambitions personnelles apparues entre ses leaders, l'actuel chef de groupe au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, et le nouvel arrivant, le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders.

Le MR, en quête d'unité à Bruxelles, choisira ses dirigeants "le moment venu"

"Il y a un seul projet, un seul programme", a affirmé le président du parti réformateur, Charles Michel, à quelques journalistes en marge de ce congrès. "Il n'y a qu'un seul message, c'est celui de l'unité et de la cohésion", a-t-il ajouté, alors que M. De Wolf est candidat déclaré comme ministre-président de la Région bruxelloise en cas de victoire au scrutin du 25 mai et que M. Reynders laisse planer un doute sur ses intentions. M. Michel a ajouté qu'il lui reviendrait, le moment venu, comme chef de parti, de "déterminer qui assume quel rôle". "Je prendrai en compte les résultats des élections, les capacités pour le MR ou pas de participer à des majorités. Ma philosophie est très simple: je ne vends pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué", a ajouté le président du Mouvement réformateur. (Belga)

Nos partenaires