"Le MR attaque les enfants et les familles les moins favorisées"

02/10/12 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat aux Familles, Philippe Courard, a pris connaissance "avec consternation de la proposition du député-bourgmestre libéral Vincent Dewolf de rendre les allocations familiales dégressives à Bruxelles", indique-t-il dans un communiqué.

Le système existant d'allocations familiales est un système progressif, rappelle le secrétaire d'Etat PS, candidat, comme les autres protagonistes du débat, aux élections communales. Les montants alloués augmentent en fonction du nombre d'enfants. A partir du 3ème enfant, et pour tous les suivants, le montant de l'allocation est de 244 euros par mois, ce qui est bien en-deçà du coût réel d'un enfant. "Toutes les études démontrent cette réalité", souligne-t-il, précisant que "selon la Ligue des Familles, le coût moyen minimum d'un enfant est de plus de 400 euros par mois", un fait confirmé par le Gezinsbond qui chiffre "le coût moyen minimum par mois d'un enfant à 455 euros". Les allocations familiales sont "dans de trop nombreux cas un moyen de lutte contre la pauvreté infantile", fait dès lors observer M. Courard. "En rendant les montants dégressifs, on augmenterait clairement cette pauvreté infantile, et particulièrement à Bruxelles, où l'on retrouve certaines des communes les plus pauvres du pays", ajoute-t-il. En conséquence, Philippe Courard indique qu'"en voulant inverser le système existant, le MR attaque les enfants et les familles les moins favorisées". Et "Monsieur De Wolf se trompe clairement de débat: ce n'est pas en affamant les enfants que l'on va régler le problème du logement à Bruxelles". (VIM)

Nos partenaires