Le Mouvement flamand dans le creux comme le Mouvement wallon il y a 20 ans

07/07/13 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

(Belga) La "Fête de l'Yser", organisée dimanche matin à Dixmude dans la perspective de la Fête de la Communauté flamande jeudi prochain, n'a attiré qu'une cinquantaine de personnes, ce qui a poussé son invité principal, le régionaliste wallon José Happart (PS), à juger que le Mouvement flamand connaissait le même creux que celui qu'a vécu le mouvement wallon il y a vingt ans.

Le Mouvement flamand dans le creux comme le Mouvement wallon il y a 20 ans

"Il faut être un régionaliste convaincu pour venir à un tel événement", a-t-il déclaré, évoquant le soleil radieux qui a pu pousser la population vers les plages et les balades. Le président du comité de pèlerinage de l'Yser, Paul De Belder, a accueilli les visiteurs d'un mot de bienvenue "à notre Fête nationale, sans romantisme de la boîte à biscuits royale". Il a souligné la primeur de recevoir à cette occasion un "membre du mouvement wallon" en la personne de l'ancien bourgmestre de Fourons. "José Happart, jadis le plus grand épouvantail de la Flandre, a été le seul à réagir positivement à la demande de Bart De Wever (N-VA) de se lancer sans délai dans une concertation approfondie pour une solution durable à l'imbroglio communautaire", a affirmé Paul De Belder, justifiant de la sorte le choix de l'invité. Au-delà des considérations météorologiques, Paul De Belder a expliqué la faiblesse de l'affluence par les nuances que son organisation apporte aux revendications autonomistes flamandes. "Nous portons un message nuancé et donnons du sens à l'autonomie. Notre message est peut-être trop peu sexy à notre époque", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires