Le MOC ne déposera pas plainte contre la N-VA et regrette l'abandon de l'accord commercial

15/03/13 à 12:47 - Mise à jour à 12:47

Source: Le Vif

(Belga) Le Mouvement ouvrier chrétien ne déposera pas plainte contre la N-VA. "Nous ne ferons pas ce cadeau à la N-VA", a déclaré le président du MOC, Thierry Jacques, dans une interview au Soir. Il précise aussi que le MOC ne souhaitait pas renoncer à l'accord commercial avec Belfius mais qu'il a été obligé de suivre son équivalent flamand, l'ACW.

Le MOC ne déposera pas plainte contre la N-VA et regrette l'abandon de l'accord commercial

Le MOC est, avec l'ACW, dans la tourmente après les accusations lancées contre les deux coupoles des organisations ouvrières chrétiennes par la N-VA. En fait, cette dernière, souligne M. Jacques, visait surtout l'ACW. Mais étant donné la proximité entre les deux mouvements et la similitude des structures, le MOC s'est également retrouvé dans l'actualité comme "victime indirecte". "Nous n'allons pas nous joindre à la plainte intentée par l'ACW. Ce serait faire un trop beau cadeau à la N-VA qui nous jouerait son refrain préféré: nous, les vrais défenseurs de la Flandre, nous sommes attaqués par une alliance entre des organisations belgicaines qui veulent préserver la Belgique de papa". Les accusations lancées par la N-VA ont conduit le secrétaire d'Etat à la lutte contre la fraude, John Crombez, à demander à l'Inspection spéciale des impôts (ISI) d'enquêter sur le sujet. M. Jacques dit attendre la visite de l'ISI la semaine prochaine et se dit "confiant et serein". Enfin, M. Jacques dit encore que le MOC ne voulait pas renoncer à l'accord commercial qui prévoyait un supplément de 1,5% d'intérêt sur le montant investi par les mouvements dans un emprunt permanent émis par Belfius mais précise qu'il a été "obligé de suivre l'ACW". (PVO)

Nos partenaires