Le ministre de la Justice britannique menace l'UE de poursuites

02/12/13 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Source: Le Vif

(Belga) Le Royaume-Uni, qui accumule les sujets de discorde avec l'Union européenne, a menacé lundi de poursuivre en justice la Commission, accusée de vouloir s'arroger toujours plus de pouvoirs.

Dans un discours qu'il devait prononcer dans la soirée devant des juristes à Bruxelles, le ministre britannique de la Justice, Dominic Grieve, s'est dit "franchement ahuri" par les tentatives de la Commission européenne pour supplanter les lois des États membres de l'UE. "Pour le dire franchement, le Royaume-Uni joue selon les règles, et nous attendons des autres qu'ils en fassent autant", a affirmé M. Grieve, selon des extraits diffusés par ses services. "Nous avons déjà introduit un certain nombre d'actions en justice pour protéger nos intérêts, et nous n'hésiterons pas à le faire de nouveau dans l'avenir", a-t-il ajouté, sans plus de précision. Cette déclaration intervient sur fond de tensions entre les autorités britanniques et l'UE, de l'immigration au commerce en passant par la dénonciation de la bureaucratie bruxelloise. Le Premier ministre conservateur David Cameron a annoncé cette semaine, peu avant l'ouverture complète du marché du travail aux Roumains et aux Bulgares le 1er janvier prochain, qu'il souhaitait durcir les règles d'allocations des aides sociales pour les immigrants européens. En début d'année, il avait promis d'organiser d'ici à 2017, s'il est réélu, un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE, après en avoir renégocié les conditions. M. Grieve a accusé les institutions européennes de "perdre le contact avec le peuple européen". Ce discours "ne sera pas simplement l'habituel dénigrement systématique de l'Europe par un ministre britannique", s'est défendu M. Grieve avant son intervention". "Je viens à Bruxelles pour parler en tant que juriste à des juristes, et expliquer ce qui fonde les frustrations de la Grande-Bretagne et d'autres États membres vis-à-vis de l'UE". Selon un sondage publié ce week-end dans le journal The Observer, seulement 26% des Britanniques jugent l'UE de façon positive, contre 62% des Polonais, 55% des Allemands et 36% des Français. (Belga)

Nos partenaires