Le manifeste Jonction propose le redéploiement du trafic entre les gares bruxelloises

12/12/13 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif

(Belga) Les asbl Recyclart, Congrès-et l'ADT-ATO (Agence de Développement Territorial) ont dévoilé, jeudi à 11 heures, à la gare de Bruxelles-Congrès, un manifeste sur l'avenir de la Jonction Nord-Midi, après deux ans de travail sur la question.

Le manifeste Jonction propose le redéploiement du trafic entre les gares bruxelloises

Ce manifeste livre une vision de l'intégration urbaine de la mobilité ferroviaire à Bruxelles. "Les solutions doivent passer par les boucles existantes, à l'est par la gare du Luxembourg et à l'ouest par la gare de l'ouest, défend Stéphane Damsin, coordinateur du projet Jonction. "Aujourd'hui, Bruxelles est polycentrique. Il faut connecter ces pôles plutôt que de rester centré sur la Gare Centrale." Il avance que 80% des navetteurs qui descendent Gare Centrale prennent un autre moyen de transport. Ce manifeste s'oppose ainsi au projet coûteux de doublement des voies ferroviaires. Les associations préconisent plutôt de condenser le trafic sur quatre voies le temps d'effectuer les travaux sur les deux autres. Elles soutiennent également une meilleure desserte des gares intérieures, l'avancement du RER bruxellois et la valorisation des lignes en périphérie de la ville pour désengorger le réseau. Le manifeste plaide aussi pour amplifier la reconversion des gares Chapelle et Congrès en pôles sociaux, économiques et culturels. Il veut développer une vision d'ensemble des initiatives artistiques sur la jonction Nord-Midi. Il propose la mise en valeur du grand et du petit quadrilatère de la Gare du Midi. Il souligne, enfin, la nécessité d'un schéma directeur pour intégrer la Gare du Nord dans son quartier. (Belga)

Nos partenaires