Le kidnappeur présumé de Zoé reste en prison

21/06/13 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Charleroi a prolongé pour un mois le mandat d'arrêt de l'homme de 23 ans inculpé pour l'enlèvement et la séquestration de Zoé, à Bois d'Haine. Les enquêteurs doivent procéder à de nouvelles auditions, notamment du père et du frère du suspect.

Lundi matin, Zoé D., une adolescente de 14 ans domiciliée à Bois d'Haine, disparaissait au retour de l'école. Mardi en fin de journée, elle était retrouvée dans une habitation proche de son domicile. L'enquête a rapidement démontré que la jeune fille avait été victime d'un enlèvement. Selon ses proches, elle aurait été surprise par au moins un individu qui lui a placé un sac sur la tête avant de l'embarquer dans une camionnette. Son seul souvenir serait celui d'une cave poussiéreuse où elle aurait séjourné. Mardi, le suspect, qui occupe cette maison avec son frère et son père, aurait décidé de la relâcher, allant jusqu'à lui donner son propre GSM pour qu'elle appelle les secours. Emmenée à l'hôpital, l'adolescente présentait une blessure au genou et des marques de strangulation. Interrogé par la police fédérale, le suspect affirme avoir trouvé Zoé dans un fossé et l'avoir ramenée chez lui pour la laver, ce qui ne correspond pas aux déclarations de l'adolescente. Placé sous mandat d'arrêt pour séquestration et enlèvement, le jeune homme a comparu ce jeudi devant la chambre du conseil de Charleroi, qui a prolongé son mandat d'arrêt pour un mois. Son avocate, Me Bruyre, n'a pas demandé sa libération à ce stade. Les enquêteurs doivent poursuivre leurs interrogatoires, et en particulier ceux du père et du frère du suspect. Selon les proches de Zoé, le père avait l'habitude de filmer le voisinage, et en particulier la maison de la jeune fille. (Belga)

Nos partenaires