Le Hamas minimise les tensions avec les nouvelles autorités en Egypte

05/09/13 à 20:05 - Mise à jour à 20:05

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre du gouvernement du Hamas à Gaza a minimisé jeudi les tensions avec les nouvelles autorités mises en place par l'armée en Egypte après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi début juillet.

S'exprimant devant le Parlement du mouvement islamiste palestinien, Ismaïl Haniyeh a évoqué des "tentatives d'entraîner la résistance (le Hamas ndlr) dans des conflits marginaux et de l'éloigner du front avec l'ennemi". Il a souligné que son gouvernement ne souhaitait pas avoir des rapports hostiles avec les nouvelles autorités en Egypte ou "mener le peuple (de Gaza) vers une confrontation avec l'Egypte ou avec n'importe quel autre Etat". Le Hamas est un allié des Frères musulmans dont est issu Mohamed Morsi, renversé par l'armée le 3 juillet. Les relations entre Le Caire et le mouvement islamiste palestinien se sont détériorées depuis cette destitution et les partisans du Hamas ont manifesté à plusieurs reprises contre ce coup de force et la répression qui l'a suivi. M. Morsi est détenu au secret par les militaires et doit répondre de son évasion de prison, début 2011, pour laquelle il est accusé d'avoir profité de la complicité du Hamas. Parallèlement, l'Autorité de l'Energie dans l'enclave palestinienne a évoqué le risque d'une nouvelle pénurie de carburant qui entraînerait l'arrêt de la centrale de Gaza, liée généralement à la tension avec l'Egypte. L'Autorité a également affirmé que faute de carburant, la centrale qui fournit près du tiers de l'électricité du territoire palestinien va s'arrêter de fonctionner dans les "tout prochains jours". (Belga)

Nos partenaires