Le Hajj à La Mecque tire à sa fin

16/10/13 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Source: Le Vif

(Belga) Des centaines de milliers de fidèles musulmans effectuaient mercredi, pour la deuxième journée consécutive, le rituel de lapidation de Satan à Mina près de La Mecque, dernière étape du Hajj annuel.

Le Hajj à La Mecque tire à sa fin

A l'approche de la fin du Hajj, le roi Abdallah a plaidé en faveur de la tolérance, dans un discours devant les délégations officielles au pèlerinage lu par le prince héritier Salmane Ben Abdel Aziz. "La nation islamique est appelée à traiter l'autre avec un humanisme tolérant et à ne pas l'exclure en raison de sa religion", a affirmé le roi, qui est à l'origine d'un centre de dialogue entre les religions. A Mina, hommes, femmes et enfants venant de 188 pays en plus de l'Arabie saoudite jetaient des cailloux en direction de trois stèles représentant Satan, selon la tradition musulmane. Le rituel a commencé mardi, au premier jour de l'Aïd al-Adha, la fête du sacrifice célébrée par les musulmans à travers le monde. La lapidation est prévue sur trois jours, mais elle peut être achevée en deux journées pour les pèlerins qui veulent quitter rapidement les lieux saints. Les pèlerins y procèdent en criant Allah Akhbar (Dieu est grand) et en priant. Le rituel se passait sans incident, alors qu'il avait été marqué par des bousculades meurtrières dans le passé. La baisse du nombre de pèlerins et une meilleure organisation font que le mouvement de la foule est plus fluide. "La réduction du nombre de pèlerins et l'exécution rigoureuse des mesures de sécurité ont contribué à une meilleure organisation du Hajj cette année", a expliqué à des journalistes le chef du centre de surveillance électronique du pèlerinage, le général Abdallah al-Zahrani. (Belga)

Nos partenaires