Le groupe d'Afghans est arrivé à Gand

13/01/14 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Le Vif

(Belga) Environ 200 Afghans et sympathisants sont arrivés lundi après-midi dans le Keizerpark à Gand, clôturant ainsi leur marche entamée samedi matin à Bruxelles afin de réclamer un titre de séjour. Le groupe demande un moratoire sur toutes les expulsions vers l'Afghanistan et un permis de séjour temporaire pour ceux qui n'ont pas obtenu le statut de protection subsidiaire.

Le groupe d'Afghans est arrivé à Gand

Les Afghans ont quitté Wetteren lundi matin en direction de Gand, où ils ont été accueillis en musique par des habitants. Ils ont reçu un repas chaud dans l'église Saint-Antoine avant un événement de clôture qui se tiendra lundi soir au Vooruit et auquel assisteront Luc Van Looy, évêque de Gand, le bourgmestre Daniël Termont et des représentants du monde culturel, de la société civile, des syndicats et du monde politique. Daniël Termont salue l'accueil du groupe car Gand est, selon lui, une ville accueillante qui abrite près de 160 nationalités. "Je me suis renseigné vendredi auprès du cabinet de la secrétaire d'État en charge de l'Asile et de la Migration Maggie De Block et j'ai appris que plus de 70 nouveaux dossiers individuels ont été examinés au regard des nouveaux critères des Nations Unies. Ces critères augmentent leur chance de régularisation, je vais leur recommander d'introduire une nouvelle demande", a-t-il déclaré. Selon l'évêque Luc Van Looy, il est inapproprié de renvoyer des personnes en Afghanistan, pour des raisons humanitaires et chrétiennes. Il est également d'avis que les jeunes qui suivent un processus d'apprentissage en Belgique devraient pouvoir l'achever. (Belga)

Nos partenaires