Le grand mufti de Syrie conseille à l'oppostion de changer le régime par le dialogue

19/12/12 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Le Vif

(Belga) Le grand mufti de Syrie, cheikh Ahmad Badreddine Hassoun, a demandé à l'opposition au régime du président Bachar al-Assad de "changer le régime par le dialogue et non par la force".

Le grand mufti de Syrie conseille à l'oppostion de changer le régime par le dialogue

"Les membres de l'opposition extérieure vont être contraints en fin de compte à s'asseoir à la table des négociations", a affirmé le mufti, dans un exposé, dont des extraits sont publiés mercredi par l'agence officielle Sana. Le dignitaire religieux sunnite a appelé les opposants à en "prendre l'initiative", et "tous ceux qui portent les armes à cesser leurs pratiques, à jeter les armes, car changer le régime ne se fait pas par la force mais par le dialogue". Le grand mufti, considéré comme étant un proche du président Assad -qui fait partie de la minorité alaouite (une branche du chiisme)-, a demandé à toutes les composantes de l'opposition de "rentrer en Syrie, à écouter les doléances du peuple et à ne pas demander l'aide de pays connus pour leur hostilité historique à cette région". Le mufti Hassoun s'est dit "étonné" de tous ceux qui "ont pris les armes contre l'Etat et ses institutions et contre leurs frères dans la patrie. Il est devenu urgent et nécessaire de renoncer à cette option et de reprendre le chemin du dialogue pour réédifier la Syrie", a-t-il poursuivi. Le régime syrien, qui ne reconnaît pas la contestation et l'assimile à du "terrorisme", appelle régulièrement au dialogue, une position rejetée par l'opposition qui refuse de négocier avant un départ de M. Assad. (PVO)

Nos partenaires