Le gouvernement wallon est aux abonnés absents, selon Thierry Bodson

29/08/13 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon ne répond pas aux priorités du moment, qui ne se situent pas en 2022 mais en 2014 et 2015, a laissé entendre jeudi le secrétaire général de la FGTB wallonne, Thierry Bodson, sur les ondes de La Première.

"Le gouvernement wallon est aux abonnés absents lorsque nous l'interpellons sur ce qui apparaît être des dossiers prioritaires", a-t-il déclaré. Jeudi après-midi, le ministre-président Rudy Demotte présentera l'état d'avancement d'"Horizon 2022", plan dont l'élaboration a commencé en février de l'année passée et qui doit préparer la Wallonie à l'autonomie accrue dont elle jouira en vertu des réformes institutionnelles. Le syndicaliste redoute que le gouvernement ne se disperse en une multitude de priorités présentées dans un horizon lointain alors que l'urgence est devant son nez: "le message, c'est surtout qu'il faut absolument se concentrer sur quelques priorités socio-économiques, qu'il ne faut pas se disperser dans les priorités qu'on va se donner et qu'il faut absolument voir de quelle façon les compétences qui vont être transférées du fédéral vers la Région wallonne - c'est quand même au 1er janvier 2015 - et de quelle façon on va utiliser ces compétences dans le redéploiement économique". Selon lui, le gouvernement doit d'ores et déjà se pencher sur la suite du plan Marshall, après le premier plan lancé en 2005 et la suite qui lui a été donnée en 2009 avec le plan Marshall 2.Vert. Et d'appeler, en guise de clin d'oeil, à un "plan Marshall 2.rouge". Thierry Bodson regrette que les partenaires sociaux n'aient pas reçu de réponse lorsqu'ils ont adressé des recommandations au gouvernement à propos des aéroports wallons et des attaques dont ils font l'objet en Flandre. "La seule réponse qu'on a eue, c'est de dire, dans le cadre du budget 2013, qu'on va mettre une taxe supplémentaire sur les tickets d'avion". Le secrétaire général de l'aile wallonne du syndicat socialiste ne voit par ailleurs pas d'un bon oeil le "nationalisme wallon" évoqué par M. Demotte. "L'identité wallonne doit être renforcée mais elle se renforcera en réussissant un certain nombre de paris et pas en parlant de nationalisme wallon". (Belga)

Nos partenaires