Le gouvernement francophone veut rapprocher l'école et l'aide à la jeunesse

06/06/13 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé jeudi deux avant-projets de décret rapprochant l'école de l'aide à la jeunesse pour améliorer le bien-être des jeunes, l'accrochage scolaire, la prévention de la violence et l'accompagnement des démarches d'orientation.

Le premier texte articule davantage les interventions des différents services par la création de lieux d'échanges de pratiques et par le soutien d'actions communes à différents niveaux (école, quartier, zone ou interzone, Fédération). Ce "partenariat intersectoriel" est appelé à s'ouvrir à d'autres secteurs communautaires (santé, jeunesse, accueil temps-libre, etc) ou régionaux (lutte contre le décrochage à Bruxelles, santé en Wallonie, etc), selon les ministres Marie-Dominique Simonet (Enseignement obligatoire) et Evelyne Huytebroeck (Aide à la Jeunesse). Le second texte, "sectoriel" celui-là, crée notamment un observatoire de la violence et du décrochage en milieu scolaire et une fonction de coordonnateur des équipes mobiles spécialisées, appelées à se déplacer dans les établissements scolaires en cas d'incident. L'accrochage scolaire est par ailleurs renforcé en introduisant notamment la possibilité de créer un "dispositif interne d'accrochage scolaire" (DIAS) dans l'enseignement secondaire ordinaire. (Belga)

Nos partenaires