Le gouvernement bruxellois peine à masquer son malaise sur le projet d'élargissement du Ring

25/10/13 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois s'est exprimé vendredi de manière dispersée sur le projet d'élargissement du ring sur lequel le gouvernement flamand a annoncé être tombé d'accord.

Le gouvernement bruxellois peine à masquer son malaise sur le projet d'élargissement du Ring

La ministre bruxelloise du CD&V Brigitte Grouwels a applaudi des deux mains, contrairement au secrétaire d'Etat à la Mobilité, Bruno De Lille (Groen), et à la ministre de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo). Pour Bruno De Lille, cet élargissement aggravera les problèmes de circulation et d'environnement à Bruxelles, en stimulant le trafic routier à un moment où de plus en plus de gens font le choix de se déplacer à vélo ou d'emprunter les transports en commun. Selon lui, les études commandées par le gouvernement flamand lui-même ont révélé que le péage au kilomètre aura bien plus d'effet positif sur la congestion. Abondant dans ce sens, Evelyne Huytebroeck a estimé "cette décision unilatérale de la Flandre dommageable tant pour les Bruxellois que pour les Flamands", une étude de 2011 sur la qualité de l'air ayant démontré que les populations résidant jusqu'à 500 mètres du ring étaient exposées à des concentrations très élevées de particules fines. "C'est aussi une décision fragile car elle est prise en l'absence de rapport d'incidence environnemental. Qui plus est, les experts prédisent une saturation du ring réaménagé en quelques années seulement", a-t-elle ajouté, interrogée par Belga. De son côté, le ministre-président, Rudi Vervoort, s'est étonné que cette décision non-concertée "intervienne subitement alors que des discussions sont en cours depuis plusieurs mois dans le cadre du dossier de l'implantation d'un nouveau stade sur le site du parking C". Il a demandé "avec insistance" la réunion urgente d'une task force interrégionale sur la question "afin de dégager des pistes qui permettront une meilleure fluidité du trafic sur le ring mais aussi dans Bruxelles". "Il convient de ne pas négliger que la congestion automobile dans et aux abords de la Région bruxelloise a également un impact sur l'économie du pays tout entier", a-t-il commenté. (Belga)

Nos partenaires