Le Giec regrette la publication sur internet de documents de travail

09/01/13 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Le Vif

(Belga) Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), l'instance scientifique de référence sur le réchauffement, a regretté mercredi la publication sur internet de nouveaux documents de travail dans le cadre de l'élaboration de son futur rapport.

"Bien évidemment, c'est regrettable, tout le matériau qui fait partie de la fuite est un brouillon, des documents de travail internes", a indiqué Jean-Pascal Van Ypersele, vice-président du Giec, créé en 1988 et récipiendaire du prix Nobel de la Paix en 2007. Ces "brouillons" ont été publiés par des sites qui entendent dénoncer un manque de transparence dans le travail des climatologues. Le dernier rapport du Giec, publié en 2007, a largement contribué à la prise de conscience mondiale sur la réalité et les conséquences possibles du changement climatique. Les "brouillons" concernés sont des versions provisoires circulant actuellement entre auteurs et relecteurs dans le cadre de l'élaboration du prochain rapport, qui sera publié en plusieurs temps entre septembre 2013 et octobre 2014. Le Giec avait déjà déploré en décembre la publication d'autres documents. "Ce n'est pas le (prochain) rapport du Giec qui a été mis sur le web, mais un simple brouillon qui ne reflète pas le texte tel qu'il sera à la fin", insiste M. Van Ypersele. Dans leurs commentaires, les sites ayant fait "fuiter" cette semaine certains documents de travail, dont la version définitive n'est pas attendue avant mars 2014, estiment notamment qu'il serait donné trop d'importance aux contributions des associations environnementales. (VIM)

Nos partenaires